Coronavirus : avec le Covid-Organics, Madagascar a élaboré un médicament pour soigner les malades du Covid-19 à base d’Artemisia

Afroculture.net
  •  
  • 1.7K
  •  

Coronavirus : avec le Covid-Organics, Madagascar a élaboré un médicament pour soigner les malades du Covid-19 à base d’Artemisia

Face à la pandémie de coronavirus, beaucoup de personnes pensent qu’il faut se tourner vers la médecine traditionnelle en intensifiant les recherches sur les plantes médicinales traditionnelles. Le recours à la pharmacopée traditionnelle est indispensable de nos jours.

Vers la fin du mois de mars, le président de la République de  Madagascar, Andry Rajoelina , a déclaré qu’un médicament avait été découvert pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

 « Aujourd’hui, j’annonce officiellement la réussite et les bons résultats des essais de notre remède. Il a donné un résultat concluant sur les malades du Covid-19. Il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain. » explique le président de Madagascar, Andry Rajoelina.

Discours à la nation le 19 avril 2020

En effet, le laboratoire Albert Rakoto-Ratsimamanga a élaboré un médicament prometteur nommé CVO ou Covid-Organics contre le Covid-19.

 

Comment est fabriqué le Covid-Organics ?

Les scientifiques du laboratoire de l’IMRA (l’Institut malgache des recherches appliquées) ont fabriqué le médicament Covid-Organics en utilisant les molécules de l’artémisia, une plante cultivée à Madagascar pour lutter contre le paludisme. La culture de l’Artemisia est autorisée par le président malgache, malgré les réticences de l’OMS.

L’artemisia est une plante cultivée et utilisée à Madagascar, en Afrique et en Asie. Le Covid-Organics aide à renforcer l’immunité pour faire face au virus. Le CVO Covid Organics est conditionné en trois formats : en bouteille, en tisane et en décoction.

 

Qu’est-ce que l’Artemisia ?

L’artemisia est une plante herbacée annuelle aux airs de fougère de la famille des Asteraceae, sous-famille des Asteroideae. Elle est issue de la pharmacopée traditionnelle chinoise pour lutter contre le paludisme. Très ramifiée, fortement aromatique, elle peut atteindre 1,6 m de haut (voire 3 m). C’est une plante médicinale très puissante.

Depuis des siècles, l’artemisia est utilisée dans la médecine chinoise. Elle était utilisée pour guérir de la fièvre et des douleurs à la tête. En 2015, Youyou Tu est devenue le premier prix Nobel de médecine chinois pour avoir démontré l’efficacité d’une substance extraite de la plante, l’artémisinine, dans les traitements antipaludéens.

Les deux plantes Artemisia annua et afra sont utilisées en Médecine Traditionnelle depuis des siècles en Chine et en Afrique à destination des populations les plus vulnérables.

Des malades en détresse respiratoire soignés

À Madagascar, l’IMRA travaillait depuis plusieurs semaines sur un traitement efficace. Les chercheurs se sont donc appuyés sur les résultats obtenus avec le Covid-Organics déjà utilisé pour lutter contre la malaria. 

Selon le président Rajoelina :

 « Les malades traités avec le Covid-Organics ont été guéris ».

 « Des malades en détresse respiratoire ont été tirés d’affaire et sont déjà sortis de l’hôpital. »

Selon le dernier bilan, 121 cas de contamination par le Covid-19. 39 malades ont pris le Covid-Organics et sont aujourd’hui guéris et il n’y a aucun décès.

 

Le 20 avril 2020 lancement du Covid-Organics à Madagscar

Le président de Madgascar a déclaré que le 20 avril 2020, le médicament Covid-Organics sera lancé sur l’île. Il précise que son remède sera prescrit sous forme de sirop « à tous les élèves pour leur permettre de se protéger contre la pandémie ». Il sera administré aux élèves qui vont reprendre l’école le mercredi 22 avril. Ce médicament sera distribué gratuitement dans les fokontany, les écoles et les régions les plus touchées par le coronavirus.

Le recours à la pharmacopée traditionnelle

Depuis l’annonce du virus qui paralyse le monde entier. De nombreux chercheurs des pays en voie de développement se tournent vers les plantes médicinales pour faire face au virus. Certains choisissent l’artemisia. D’autres se concentrent sur les bienfaits du gingembre. D’autres scientifiques étudient de près les plantes qui soignent le paludisme pour faire face au virus.

 

Les pays occidentaux intéressés par le remède

Lors de la présentation officielle du Covid-Organics, le président de la République de Madagascar a souligné que :

« Un bon nombre de pays occidentaux sont d’ores et déjà intéressés par notre remède ».

Selon l’express :

 « La commercialisation à l’international reste ainsi la meilleure option pour rentabiliser le produit dans la mesure où la gratuité est de mise au niveau de la distribution locale pour les consommateurs dans le besoin et qui constituent la majeure partie de la population malgache »

« La production et la commercialisation du CVO sont entièrement prises en charge par l’État à l’image de la distribution de nivaquine ou de chloroquine à l’époque.

 

Ce lundi 20 avril, le virus Covid-19 touche 2.424.419 cas confirmés et a fait au total 166.256 morts dans le monde. Aucune piste pour sauver des vies ne doit être négligée. Les chercheurs doivent continuer d’étudier toutes les plantes traditionnelles comme par exemple l’artemisia qui luttent contre le paludisme pour les utiliser pour lutter contre ce virus. Un retour vers la médecine traditionnelle est important de nos jours.


  •  
  • 1.7K
  •  
  • 1.7K
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire