Afroculture.net

Nourris toi de tes racines et prend en main ton futur !

Un Ghanéen crée un lave-mains à énergie solaire pour faire face au Covid-19

Afroculture.net
  •  
  • 388
  •  

Un Ghanéen crée un lave-mains à énergie solaire pour faire face au Covid-19.

La pandémie de Coronavirus a fait de nombreux morts dans le monde. Suite à cela, de nombreuses initiatives et projets se mettent en place pour lutter contre la propagation du virus. Le continent africain a été aussi touché par le Covid-19. Une course contre la montre est lancée pour sauver le maximum de vies. De ce fait, les règles d’hygiène sont fondamentales.

Le 30 mars, le gouvernement ghanéen ont mis en place un verrouillage de deux semaines pour contrôler la propagation de Covid-19. De nombreuses entreprises ont été mises à l’arrêt pendant ce confinement.

En moins de 48 heures, un Ghanéen de 32 ans, a décidé d’intervenir grâce à une invention économique et facile à construire pour faire face à la pandémie.

Ce génie africain se nomme Richard Kwarteng Aning. C’est un ancien élève du CSUC 2012 et diplômé du BSC Marketing. Il est cordonnier et possède une entreprise Aningblaq Shoes de fabrication de chaussures. Il habite à Kumasi, dans la capitale culturelle du pays.

Pour aider ces concitoyens, il a inventé un évier de lavage des mains à énergie solaire afin d’encourager les bonnes habitudes d’hygiène dans son quartier. Pour réussir son projet, Il a été accompagné et aider par son frère et son ami électricien.

Mon frère (Jude Osei) et moi avons décidé de créer un bassin pour encourager le lavage des mains “, a-t-il expliqué à CNN..

Il déclare ensuite :

Comme un homme d’affaires, je ne pouvais pas rester en dehors des affaires jusqu’à nouvel ordre, d’où l’inspiration pour inventer cet appareil avancé, en m’inspirant de la résurgence de l’utilisation de Veronica Buckets »

«J’ai vu l’opportunité à la suite du COVID-19 de faire quelque chose de significatif qui pourrait avoir un impact mondial.»

Mais comment a-t-il procédé ?

Dans un premier temps, il est parti avec son frère dans un marché local pour rassembler des fournitures pour créer son appareil. Ils ont récupérés comme matériel recyclé :    

  • un évier
  • un robinet
  • une carte mère
  • un panneau solaire
  • un capteur
  • une alarme

Le temps a joué contre eux. Ils ont moins de 48 heures pour réaliser le projet suite au verrouillage.

Dans un deuxième temps, à leur retour à la maison, Richard Kwarteng a rapidement monté le bassin de lavage des mains. Ils ont mis 5 jours pour terminer le projet. Tout le long du processus, il a été aidé par son frère. Puis, il a contacté son ami électricien Amkwaah Boakye, pour gérer le câblage.

Crédit photo : Richard Kwarteng

Quels sont les caractéristiques et le fonctionnement de l’appareil ?

Son évier de lavage des mains est alimenté par l’énergie solaire et dispose d’un capteur à distance qui détecte les mains sans avoir à toucher le robinet.

L’évier est fabriqué à partir d’un tonneau recyclé. Il est livré avec un double robinet, l’un pour l’eau et l’autre pour le savon liquide.

Comment se passe le lavage des mains ?

  • Le processus de lavage des mains est facile et efficace, car l’appareil est déjà rempli d’eau et de savon liquide.
  • Lorsqu’une main passe sous le robinet, l’évier verse du savon liquide grâce à un capteur. Ensuite, un bruit d’alarme est émis pendant 25 secondes, après quoi de l’eau propre est automatiquement distribuée pour le rinçage.
  • Ils ont créé le système dans un canal bidirectionnel, l’un pour pomper de l’eau propre et l’autre pour drainer l’eau savonneuse, après quoi il s’écoule d’un robinet sous l’évier.
  • L’eau et le savonne ne sont pas gaspillés puisque la quantité par utilisateur est mesurée et rejetée par l’appareil.
  • L’appareil permet un frottement adéquat des mains avec du savon liquide pendant 25 secondes avant de libérer de l’eau pour le lavage.
  • Le capteur fonctionne avec une alarme. Efficace, il guide les utilisateurs avec l’heure et le processus de lavage des mains.

L’objectif de cette invention est d’encourager une bonne technique de lavage des mains tout en ne nécessitant aucun contact physique. Le but est d’éviter les germes, lorsqu’on ouvre et ferme un robinet. L’hygiène avec le lavage des mains est très importante dans la lutte contre le Covid-19.

« C’est un système que nous avons créé pour aider à résoudre le problème du COVID-19. Imaginez que nous ayons cela dans toutes nos rues avec le drapeau du Ghana dessus, cela incitera les gens à se laver les mains », a expliqué Richard Kwarteng Aning.

Crédit photo : Richard Kwarteng

Ses projets futurs.

Il souhaite faciliter la production et la commercialisation de son appareil à grande échelle. Pour cela, il a lancé un appel au gouvernement ghanéen de l’aider et le soutenir dans ses démarches.

Il a aussi le projet de lutter contre le chômage dans le pays en embauchant de nombreuses personnes.

« Nous allons donc employer beaucoup de gens et mettre ce produit sur le marché parce que beaucoup d’appels arrivent pour les commandes et nous ne pouvons pas faire échouer les Ghanéens et les Africains.

« Donc, nous devons le faire et bien le faire. C’est pourquoi nous nous associons à la GSA pour que cela soit standardisé pour le marché international », a déclaré Richard Kwarteng Aning.

Une vidéo virale sur les réseaux sociaux.

Son frère Osei a enregistré une vidéo de Richard qui montre comment utiliser l’appareil et l’a publiée sur les réseaux sociaux. Il est devenu viral.

« C’était incroyable de voir les partages et les likes», a déclaré Kwarteng à CNN . « Nous avons commencé à recevoir des appels à gauche et à droite. Nous étions si fiers de nous », a-t-il ajouté.

Soutien du gouvernement et de l’industrie du pays.

Deux jours, après que le succès de la vidéo, des membres du gouvernement ghanéen ont contacté les frères. En effet, le ministère ghanéen de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation les a contacté pour voir si davantage de machines pouvaient être construites pour être placées dans les villes du pays.

Début avril, le président Akufo-Addo a félicité les hommes et a reconnu que « le sens ghanéen de l’entreprise et de l’innovation commençait à se faire sentir».

 Des experts de l’industrie ghanéenne sont venus l’aider à mieux développer son projet technologique.Le GSA (Ghana Standards Authority) a certifié l’invention pour permettre sa production commerciale.

« Nous avons une équipe d’ingénieurs, d’ingénieurs biomédicaux et civils, nous lui avons donc promis que nous sommes heureux d’être partenaire au nom de l’autorité pour les aider à se développer », a  déclaré le professeur Alex Dodoo, PDG de la GSA.

Le Ghana compte 31 millions d’habitants. Le pays compte 4 000 cas de coronavirus. Plus précisément, 641 cas confirmés de COVID-19 avec 83 guérisons et huit décès. Gräce à des talents comme Richard Kwarteng Aning et son équipe, il bénéficie d’invention économique, facile à construire pour faire face au COVID-19 et aider les communautés vulnérables.

« Je prie pour que cette pandémie disparaisse et qu’il y ait des jours meilleurs à venir», a-t-il déclaré. « Nous espérons que cela aidera les gens à pratiquer l’étiquette normale de lavage des mains et nous sommes très reconnaissants du soutien de tous », a déclaré Aning.

 

Richard est un inventeur ghanéen très inspirant. Grâce à sa motivation et sa persévérance, il a réussi à aider son pays à lutter contre la pandémie avec une culture de l’hygiène. Que Dieu le bénisse.


  •  
  • 388
  •  
  • 388
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire