Reine Amina de Zaria (Nigeria)

Afroculture.net
  •  
  •  
  • 3
  •  

Amina de Zaria (1533-1610)
 
La reine Amina de Zaria du Nigeria a su marquer le fil de l’histoire. Brave, puissante, guerrière hors pair, elle remporte de nombreux exploits militaires et restera à tout jamais la Amina, rana de Yar Bakwa ta san ” qui signifie une femme aussi capable qu’un homme.    

Reine Amina de Zaria (Nigeria)

Contexte historique
L’histoire de la reine Amina de Zaria (Aminatou Sarauniya Zazzau) se situe au XVIe siècle dans les Cités-États Houassa (au nord-est du Nigeria). Le cœur de Hausaland regroupe sept états originaux qui sont Kano, Daoura, Zazzau (aujourd’hui, Zaria), Gobir, Katsina, Biram, Gabas. Ces états avaient une superficie d’environ 500 mille carrés et dominaient le commerce d’Afrique Subsaharienne (Afrique Noire) après l’effondrement de l’empire Songhaï à l’ouest. La reine ou roi Bakwa Turunku construit la capitale de l’état de Zazzau. Elle le prénomma Zazzau (Zaria) en l’honneur de sa fille cadette Zaria. La ville de Zazzau a été rebaptisé Zaira. Elle est actuellement la capitale de l’émirat de Kaduna au Nigeria.  De plus, la ville de Zaria est une ville extrêmement riche.  Cette richesse était due à la prédominance du commerce de marchandises de cuir, de tissu, du kola, du sel, de cheveux et de métaux importés. 
nigéria, carte region de Zaria

 Nigeria, carte région de Zaria

 

Le destin extraordinaire d’une reine guerrière

Les informations que l’on a découvertes de la vie de la reine Amina reposent sur les chroniques de Kano et de la tradition orale du Nigeria. Bellow Muhammed a traduit les écrits sur la tradition africaine pré-coloniale en se basant sur des écrits anonymes haoussas.
 La famille d’Amina de Zaria
Amina est supposée être la petite fille du roi Zazzau Nohir. Zazzau Nohir était le souverain de la cité-état d’Haoussa. Cette cité-état est la province de Zaria aujourd’hui. Amina est de parenté directe à Bakwa de Turunku. Les récits varient tellement que l’on a du mal à savoir si Bakwa  Turunku était le père ou la mère d’Amina. Aussi, Amina était l’aînée de trois frères et sœurs royales. Son frère cadet s’appelle Karama. Il a régné en tant que roi de 1566-1576. Amina avait aussi une sœur cadette qui s’appela Zaria. Elle a finalement préféré fuir la région.
 Naissance d’une reine guerrière
Née autour de 1533, la reine Amina de Zaria fait ses premiers pas. Dès son plus jeune âge, Amina était attirée par l’art de la guerre. Dotée d’une force physique exceptionnelle et inégalable ainsi que d’une stature imposante, elle aime se battre. Mais âgée de 16 ans, la vie d’Amina change. Elle reçoit le titre traditionnel de magajiya (princesse). Elle est pressentie de plus en plus comme la future héritière du trône de Zaria. Avec son nouveau statut, elle n’a pas le choix de se former aux différentes responsabilités que son titre lui incombe. Elle assiste aux réunions quotidiennes avec les fonctionnaires du royaume. Mais Aminatou n’est pas une petite fille ordinaire. En parallèle, elle se forme aux maniements des armes et aux différentes techniques de guerre. Elle passe la plupart de son temps à s’entraîner, à se battre avec les soldats, à monter à cheval ou bien à manier des armes dangereuses. Queen amina of zazzua
Vers 1566, Backwa de Turunku décède, laissant un royaume en paix et prospère. Comme prévue, selon la tradition haoussa, son frère Karama devient roi. Pendant le règne du jeune roi Karama, Amina vit de sa passion. Elle s’exerce à l’art et aux techniques de la guerre dans différentes batailles avec son frère Karama. Elle devient leader et dirige la cavalerie avec une armée d’environ 20 000 soldats. Redoutable, impressionnante, elle émerge comme la principale guerrière de la cavalerie du royaume. De bataille en bataille, d’année en année, sa force devient inégalable. Ses nombreux succès militaires lui apportent richesse, gloire et puissance.
On la surnomme “Amina, rana de Yar Bakwa ta san ” qui signifie une femme aussi capable qu’un homme.

Amina de Zaria, reine guerrière des Haoussas

En 1576, le roi Karama décède subitement. Il régna pendant 10 ans en tant que roi de 1566 à 1576. Il laisse ainsi la place à sa sœur aînée Amina.
Amina la guerrière protectrice
 Amina de Zazzua
En effet, le roi Karama vient de mourir. Amina est élue reine. Elle devient ainsi le 24e « heba » de son royaume. À la différence de ses prédécesseurs, Amina a soif de conquête. Elle a une vision bien à elle et ne peut se contenter de ce qu’elle a actuellement. Aussitôt élue, elle part dans une expédition militaire qui va durer trois longs mois.
Pourquoi partait-elle en guerre ? Quels sont les objectifs de toutes ces conquêtes ?

  • Elle avait pour objectif d’étendre la cité-état de Zazzau. Elle voulait que son royaume s’étende vers la mer à l’ouest et au sud.
  • Ces guerres lui permirent de conquérir de nouveaux territoires. Par exemple, les chroniques de Kano disent : «  Aminatou s’empara de toutes les villes du Nord autour de Kwararafa et celles du sud autour de Nupe. Elle domina donc une grosse partie de la région d’Haoussaland, mais alla bien au-delà, en prenant contrôle du territoire de Kasashen Baouchi. Aminatou posa sa domination sur toutes les routes commerçantes qui reliaient l’ouest du Soudan à l’Egypte. Elle réussit aussi à conquérir une partie du nord du Mali. » Ces actions lui permettent de dominer la région Hausaland.
  • De plus, l’asservissement des villes conquises lui permettait de forcer les gouverneurs locaux à accepter le statut de vassal pour faciliter le passage des commerçants haoussa. Mais aussi, elles les soumettaient à payer un impôt. 

La reine Amina a amené ses armées jusqu’à Nupe. Et selon les chroniques de Nako : « le Sarkin Noupé » lui a envoyé  40 eunuques et 10.000 noix de kola.”. Conformément à la tradition, elle accepte les hommages de noix de Kola, mais accepte aussi les esclaves mâles des villes qu’elle a conquises. La culture de la noix de kola, dans la région, sera attribuée à la reine.
Fin stratège et guerrière protectrice, elle demande de construire des forteresses ou remparts en terre, autour des villes. Elle a cette idée, car elle veut protéger sa ville des agressions ennemies. Cette caractéristique est propre aux cités-états haoussas. Cette caractéristique provient aussi du fait que la reine commandait la construction d’un mur défensif autour de chaque camp militaire. Plus tard, dans l’enceinte de ces murs, des villes vont se créer et se développer. Ces villes sont connues sous le nom de « Ganuwar Amina » ou « mur d’Aminatou.» Beaucoup de ces villes, entrées dans la mémoire collective, restent encore présentes de nos jours.
murs ville de kano reine amina zazzua

Exemple des murs construits par reine Amina de Zaria-ville de kano

Sa vie personnelle
Queen amina of zaria

 Eno Georgette Inwek – (Amina of Zaria by K.S. Jay Photography)

Redoutable, forte, puissante sont des termes qui caractérisent Amina. Comme beaucoup de personnes de pouvoir, Amina de Zaria a une face très sombre, très brutal et sans cœur. Dans chaque territoire qu’elle va conquérir, elle partagera la nuit avec un bel Apollon. Mais pudique et ne voulant que son amant ne se vante pas d’avoir passé la nuit avec elle, elle l’assassinera  le lendemain matin. De plus, Amina a soif de pouvoir et ne veut pas le partager avec aucun homme. Comme la reine Elizabeth 1 d’Angleterre, elle refuse catégoriquement de se marier. Elle mourra seule et n’aura jamais d’enfant.  

Les mémoires de la reine Amina rentrent dans les légendes du monde. Amina de Zaria reste à jamais une mémoire vivante  dans la mémoire collective des Nigérians qui l’appellent la guerrière des Haoussas. Elle est célébrée dans une chanson en tant que « fille de Nikatau » une femme aussi capable qu’un homme. Mais aussi, la série télévisée « Xena, princesse guerrière » va s’inspirer d’elle. Pourtant, il existe de nombreuses théories divergentes qui disent qu’elle n’était pas reine, mais plutôt princesse. Il y a aussi des contradictions concernant la date de son règne. 

 

Connaissez vous cette reine ?

  • 3
  •  
Afroculture.net

2 commentaires

Leave a Response / laissez un commentaire