La Congolaise Sandrine Ngalula Mubenga invente une voiture électrique hybride – Génie africain

Afroculture.net
Share
  •  
  •  
  • 12
  •  

La Congolaise Sandrine Ngalula Mubenga invente une voiture électrique hybride – Génie africain 


Beaucoup de pays africains souffrent du manque d’électricité. Ce manque crée des problèmes économiques, sanitaires et environnementaux. Afroculture.net va vous parler d’une femme remarquable et talentueuse, qui est la fierté et l’espoir du peuple africain. À travers son expérience et son histoire, elle nous démontre que le savoir est une arme capable de changer le monde.  Là ou dans certains pays comme l’Inde, ou avoir une fille est mal vu. Cette jeune femme congolaise montre au monde qu’une femme est aussi capable qu’un homme de réussir et que la connaissance est une véritable bénédiction.
Née en République démocratique du Congo, Sandrine Ngalula Mubenga va vivre une expérience traumatisante, qui va changer le cours de sa vie.  À l’âge de 17 ans, elle tombe gravement malade et son état nécessitait une opération d’urgence. Malheureusement, l’hôpital général de Kikwit au Bandundu souffrait d’un manque de carburant pour démarrer le groupe électrogène et opérer la patiente. La cité de Kikwit subissait depuis longtemps un manque récurrent d’eau et d’électricité. Pendant 3 longues journées, la vie de Sandrine dépendait de ce courant électrique. Grâce à Dieu, son opération a pu avoir lieu, elle est sauvée. À travers cette expérience traumatisante, elle se rend compte de la nécessité de l’électricité dans son pays. Elle décide à travers son métier de devenir ingénieur en électricité et à travers ses connaissances de changer la vie de millions d’Africains.
Sandrine explique : 

 Je crois fermement que l’électricité sauve des vies humaines. J’en suis la preuve, car j’ai failli mourir à cause du manque d’électricité. Cette expérience entre la vie et la mort pendant 3 jours, instilla en moi la passion pour trouver une solution au manque d’électricité. C’est ainsi que je suis devenue ingénieure en électricité

 

Création d’une voiture électrique hybride.


Pendant ses études à l’université de Toledo,  en génie électrique dans la spécialisation de la puissance, Sandrine Ngalula Mubenga va créer une voiture électrique hybride en intégrant une pile à combustible à hydrogène.
Quel est son fonctionnement ?
 La voiture créée roule en utilisant l’hydrogène comme carburant et le courant direct. Il s’agit d’une voiture qui ne pollue pas et dont le seul déchet est l’eau pure. En effet, la pile à combustible utilise le gaz hydrogène et l’air pour produire du courant direct. Ce courant est ensuite utilisé par un moteur électrique qui fait tourner les roues d’une voiture. Suite à cette invention, l’université de Toledo, va lui attribué le prix de la meilleure recherche de Maitrise du département de génie électrique (Most Outstanding Thesis).
Secondement, pour trouver une source d’approvisionnement en hydrogène, l’inventrice fait le design d’une station génératrice d’hydrogène. Cette station est alimentée par un système solaire qui produit de l’électricité. Elle est aussi constituée d’une machine électrolyse (procédé permettant de dissocier les molécules d’eau en atomes d’hydrogène et d’oxygène, au moyen d’une source électrique) qui prend de l’eau et la décompose en hydrogène et oxygène. La voiture hybride peut rouler jusqu’à la station pour faire le plein d’hydrogène. Tout ce système ne produit pas de pollution, ni de gaz carbonique.

Le parcours d’une championne


En 2005, elle obtient une License en Génie électrique de l’Université de Toledo, en Ohio aux Etats-Unis. Suite à son génie, elle gagne de nombreux prix et distinctions. En dernière année de licence, Sandrine va inventer un système solaire portable qui procure de l’électricité à partir d’un panneau solaire. Passionné par les énergies renouvelables, elle va cumuler 14 années d’expérience en génie électrique. Elle va aussi travailler pour des grandes entreprises comme General Electric et Firts Energy.

En 2009, l’association des Congolais de Washington DC, va lui discerné le prix « Nkoy Merit Award. »Puis, l’association « les Amis du Congo » à Boston va lui octroyé le « Congolese Merit Award ». En 2010, elle sera nommée « Young Engineer of the Year » par Institut des ingénieurs en électricité et en électronique (IEEE). En 2011, Institut IEEE va lui donner un certificat pour remerciement de tous les services rendus pour faire avancer la profession d’ingénieure. Avec tout ce succès, Sandrine va faire de nombreuses conférences internationales pour parler de son travail et de son expérience dans le domaine.

Depuis 2011, elle va créer son entreprise SMIN Power Group qui a pour objet la conception et l’installation des systèmes solaires et énergies renouvelables. L’entreprise est basée aux USA, mais est aussi implanter en Afrique, plus précisément, à Kinshasa depuis 2013, avec 2 ingénieurs, 4 électriciens, d’un service juridique et d’un conseiller financier.

  Ce projet a été financé par le Département d’énergie américain. Au fil des années, j’ai travaillé sur la conception de plusieurs centrales solaires qui totalisant 50 000 KW aux USA. Pour vous donner une idée plus concrète, 1 000 KW sont suffisant pour alimenter 160 maisons, donc 50000 KW, c’est l’équivalent de l’électricité utilisée par 8000 maisons . »

Avec son entreprise, elle change les choses en RDC

Avec son entreprise SMIN Power Group, elle a alimenté une communauté avec l’énergie solaire.

 Aujourd’hui, je suis très satisfaite du travail que nous faisons en RDC où nous rendons service aux différentes communautés. Dans le Bandundu par exemple, précisément à Kikwit, nous avons fait des études de faisabilité pour 2 écoles secondaires et une paroisse catholique. Ces études ont démontré à ces communautés que l’énergie solaire est une solution et économique et durable. À Kinshasa, nous avons conçu et installé un système solaire pour une communauté. Cette communauté est depuis autonome 24h/24h en énergie électrique. Et ce système solaire que nous avons conçu et installé à une garantie de 25 ans. C’est un système silencieux et non-polluant contrairement au groupe électrogène ! Et il est moins coûteux à long terme si nous comparons le prix en carburant et en entretien du groupe électrogène. Notre bureau de Kinshasa dispense également des formations gratuites à nos clients qui désirent comprendre davantage les bienfaits des énergies renouvelables », indique Sandrine Mubenga.


En Afrique, notamment en RDC, ou son entreprise est implanté. Elle a été confrontée par diverses contraintes comme la bureaucratie, la lenteur des affaires,  les procédures de passation de marché. Courageuse, elle se bat avec son entreprise pour atteindre son but. Elle fait tout son possible pour démontrer l’importance des énergies renouvelables en Afrique pour les populations.

 Notre expérience avec les systèmes solaires en RDC, nous a démontré que l’utilisation d’un système solaire, est beaucoup moins coûteuse que l’usage d’un groupe électrogène. Nos clients réalisent des économies de +/-30% en utilisant le solaire » explique-t-elle.

En parallèle, depuis 2012, elle est manager du département de génie électrique à l’université de Toledo où elle gère un budget annuel de 15 millions de dollars pour l’énergie  Sandrine Mubenga a réalisé un plan pour électrifier tous les villages en République démocratique du Congo grâce à l’énergie renouvelable. Elle se bat aussi pour faire face au changement climatique et à la pollution.

La quantité de CO2 que nous avons évitée équivaut à retirer 52 voitures de la circulation. Depuis notre ouverture, nous avons conduit des études et conçu des systèmes solaires pour plusieurs communautés. À  l’Université de Toledo, avec mon équipe nous avons réduit le coût d’énergie de 4, 2 millions de dollars. Un second effet de cette réduction d’énergie qui est tout aussi important, c’est que nous avons considérablement réduit les émissions causées par les gaz à effet de serre. Nous continuons donc à combattre le changement climatique. Un autre accomplissement réalisé à l’Université fut la création de Sustainability Energy efficiency and Design initiative pour engager les étudiants, professeurs, et la communauté à combattre le changement climatique en conservant l’énergie. »


Rien n’est impossible à celui qui croit. Grâce à son expérience et à ses connaissances, Sandrine Ngalula Mubenga travaille sans relâche pour développer les énergies renouvelables en Afrique. Elle réalise de nombreux projets remarquables pour pouvoir aider les gens à avoir accès à l’électricité. Ce génie africain nous prouve que l’Afrique est en marche. Alors faites confiance à la jeunesse, poussez les jeunes à s’instruire, à lire des livres et à accumuler le maximum de connaissances. Le savoir est une arme qui peut changer et améliorer les conditions de vie de millions de gens dans le monde.

  • 166
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire