AfroCulture.net» » Parents blancs donnent naissance à un enfant noir

   
SIDEBAR
»
S
I
D
E
B
A
R
«
Abonnez-vous à notre newsletter !

Parents blancs donnent naissance à un enfant noir
décembre 31st, 2015 by Charlotte B




  • SumoMe



parents blancs naissance enfant noir 1

Un couple blanc peut-il avoir un enfant noir ? Venez découvrir les incroyables histoires de parents blancs, qui ont donné naissance à un enfant noir.

 

Parents blancs donnent naissance à un enfant noir

 

La génétique est vraiment surprenante. Là, où des personnes racistes se battent à diviser et à faire des distinctions entre les êtres humains. Des familles incroyables nous prouvent encore que l’homme ne sait rien et que le rejet de l’autre n’est pas la solution. Qu’il faut arrêter de rejeter l’autre, car il est différent de soi. Et d’arrêter de faire des jugements hâtifs sans avoir aucune raison. Chaque être humain naît différent. Nous n’avons pas le même nombre de cheveux, ni les mêmes yeux, ni le même corps. Notre caractère est différent et nous n’aimons pas les mêmes choses. Mais, est-ce que le fait que mon voisin est différent de moi ou des gens autour de moi. Je dois le rejeter, le stigmatiser et l’accuser de tous les maux, alors que mes véritables motivations sont que j’ai peur de ce que je ne connais pas.

Aujourd’hui, nous allons vous parlez de parents pas comme les autres. Des parents blancs qui ont donné naissance à des enfants noirs. Nous avons déjà vu le cas de parents noirs qui ont donné naissance à des enfants blancs, puis des jumeaux de peaux différentes. Nous allons continuer à parcourir le monde est découvrir les merveilles que Dieu nous révèle et les messages de tolérances, partages, amours, d’acception de l’autre qui sont de plus en plus absents de ce monde.

LIRE ICI : PARENTS NOIRS DONNENT NAISSANCE À UN ENFANT BLANC

LIRE ICI : JUMEAUX DE PEAU DIFFÉRENTE : L’UN BLANC ET L’AUTRE NOIR

 

1. Abraham et Sannie Laing : couple blanc donnent naissance à un enfant noir.

Connaissez-vous l’incroyable histoire de la sud-africaine Sandra Laing ? Sandra Laing est une enfant noire, née en 1955 de parents blancs à l’époque de l’apartheid. Abraham, un commerçant et Sannie Laing donnent naissance à leur troisième enfant Sandra. Les parents sont surpris, car Sandra à la peau foncée. Ils pensent tous les deux qu’avec le temps, la couleur de peau de leur fille va teindre au clair, mais cela n’arrivera jamais.

Sandra Laing, sa mère et son père

Sannie, Sandra et Abraham Laing parents blancs, enfant noir

À sa naissance, sa mère Sannie est restée stupéfaite, elle rajoute.

J’ai tout de suite remarqué que Sandra avait la peau plus sombre que la nôtre, mais cela n’a rien gâché à la joie que j’éprouvais. Et si jamais la couleur de notre fille a choqué mon mari, il n’en a rien montré. »

Ces parents avaient déjà eu deux garçons de couleurs blancs. Mais, le problème pour Sandra était que ces parents étaient des partisans de l’apartheid.

Et comme vous le savez, avoir la peau noire et les cheveux crépus ne faisait pas bon ménage en Afrique du Sud pendant l’apartheid. Élève à la  « Deborah Retief boarding school », elle fut rejetée de l’école et deux policiers la raccompagnèrent au domicile familial.  Son père était très triste et pleura suite à cette nouvelle.

Le drame de Sandra commença alors. La pauvre enfant fut rejetée de tous les côtés à cause de la couleur de sa peau.

  • Neuf écoles refusèrent de prendre Sandra suite à sa couleur. Les parents n’avaient pas le choix et devaient l’inscrire dans une école pour noirs ou métis.
  • Sandra n’était plus autorisée d’aller au restaurant ou au cinéma avec ses parents et ses deux frères.
  • Elle n’avait plus le droit de s’asseoir dans le bus en compagnie de sa famille.
  • Elle était interdite d’aller à l’église ou au jardin public.
  • Le marchand de glaces refusait de lui offrir une glace à cause de sa couleur de peau.

Attristée, Sandra ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait. Pourquoi autant de haine envers une enfant à cause de sa couleur de peau. Son histoire était le véritable témoignage de la tristesse et l’oppression que subissaient les gens de couleurs pendant l’apartheid. Rejetée par tous, elle ne savait pas où trouver sa place.

Malheureux, face à la souffrance de sa fille, son père Abraham engagea alors une lutte féroce contre le gouvernement pour qu’on la reclasse « Blanche. » Dans ses yeux à lui, elle était blanche, car elle est née de deux parents blancs. Il l’attribuait la couleur et les cheveux de sa fille à une facétie génétique.

Trefor Jenkins, directeur du département de génétique humaine du South African Institute of Medical Research de l’Université du Witwatersrand soutenait le père de Sandra en expliquant que :

Les races se mêlent depuis si longtemps en Afrique du Sud qu’un cas comme celui de Sandra, s’il reste exceptionnel, n’a rien d’aberrant»

Après une véritable guerre juridique, les tests sanguins à l’appui, on reclassa Sandra comme    « Blanche. » Mais malgré cela, Sandra était toujours rejetée parmi les blancs et se sentaient plus à l’aise avec les noirs.

 La famille fut mise à l’écart par leur entourage. Et, son père souhaitait que Sandra se marie avec un avocat blanc, mais Sandra ne voulait pas. Elle tomba amoureuse de Petrus Zwane, un jeune homme noir qui vendait des fruits et légumes. Puis à l’âge de 16 ans, elle décida de s’enfuir avec son amoureux au Swaziland.

Son père malheureux refusa qu’elle tombe amoureuse d’un noir et la rejetât à son tour. Il refusait catégoriquement qu’ on la classe comme « noir (coloured en Afrique du Sud) ». Elle décida par la suite de revenir en Afrique du Sud avec son mari violent et alcoolique et ses deux enfants. Mais, malheureusement pour elle, son père était mort et elle n’a pas eu la chance de lui dire au revoir. Tout une vie gâché à cause du racisme.

En 1981, elle fut classée « coloured.» Elle s’installa dans les townships en Afrique du Sud. Elle récupéra ses enfants, qu’elle avait laissées et se remarie une seconde fois. Avec son nouveau mari, elle eut encore trois enfants. 

En 2000, un journal sud-africain, le «Sunday Times » la retrouva, alors qu’elle vivait dans un township. Le journal arrangea une réunion avec sa famille. Sa mère accepta de la revoir et participa à cette réunion. Mais quelques mois après, sa mère décéda à son tour. Sandra a essayé de renouer ses liens avec ses deux petits frères (partisans de l’extrême-droite), mais ils refusèrent de la rencontrer.

Victime du système, elle a été obligée de changer trois fois sa couleur et n’a pas pu vivre la vie qu’elle aurait souhaitée avec sa famille. Toutes ces années gâchées sans voir son père, sa mère et ses deux frères. Une famille détruite à cause d’une question ridicule de couleur de peau, alors que nous sommes tout humains.

Sandra Laing expliqua à la presse :

J’aurais aimé que Nelson Mandela soit notre président quand je suis née. Peut-être que je n’aurais pas quitté la maison, j’aurais achevé mes études, et j’aurais vu mes frères tout le temps.»

 

sandra laing 1

Sandra Laing

sandra laing 2

Sandra Laing

sandra laing sa mère

Sandra Laing a 11 ans

sandra_laing_sa mère

Sandra, sa mère et son frère

sandra laing sa mère 2

Sandra Laing et sa mère

sandra laing et sa mère

Sandra Laing et sa mère

sandra laing 4

Le livre sur Sandra Laing

sandra laing movie

Le film sur la vie exceptionnel de Sandra Laing

 

2. Mary et Joseph Smith en Arkansas : parents blancs, enfant noir

 

Mary et Joseph smith, parent blancs enfant noir

Joseph et Mary Smith, des parents blancs, ont eu un enfant noir nommé Todd Smith.

Les parents ont déclaré :  

Qu’ ils étaient surs que c’était leur fils, mais ils ne savaient pas pourquoi il était de couleur noire. »

Quand l’enfant est né, le papa s’est mis à rire à l’intérieur de lui en se demandant si c’était vraiment le sien. Car, ils n’avaient aucune personne dans leur famille qui était noire.

Les médecins de l’hôpital pensaient que Mary trompait Joseph pendant qu’il était en voyage d’affaires. Mais, ce n’était pas le cas.  

Les parents de Mary, Anna et Johns Turner  pensaient que leur petit-fils Todd est un don de Dieu. Ils disaient :

Le petit Todd est un miracle de Dieu Tout-puissant. Notre Seigneur agit de façon mystérieuse. »

 

Explication scientifique

Le docteur James Martin, un populaire médecin en génétique du département pédiatrique  de la Baptist Medical Clinic explique que c’est un cas de mélange génétique. Les lois de la génétique ne sont pas simples et c’est très dur à comprendre.

 

3. Dana et Hugh Clarke : parents blancs, enfant noir

parents blancs enfant noir génétique

Un couple blanc Dana et Hugh Clarke, des quartiers riches, ont eu un enfant noir. Choqués, surpris, ils ne réalisent pas bien ce qui leur arrive. Pleins de questions résonnèrent dans la tête du papa. Comment est-ce possible ? Pourquoi un couple blanc peut-il avoir un enfant noir ? Ma femme m’a-t-elle trompé avec un afro-américain ?

Hugh, le mari ne comprend pas, car son père un historien avait retracé leur arbre généalogique et il n’y avait pas d’afro-américains. Suite à la pression de sa famille, il obligea sa femme a effectué un test ADN, mais les résultats prouvèrent qu’il était bien le père et que sa femme ne l’avait pas trompé.

Disputes, incompréhensions, conflits, sa femme ne comprend pas le comportement de son mari. Dana est tout simplement heureuse d’avoir eu un bébé en bonne santé et sa couleur lui importe peu. Mais, le père de Hugh, un éminent historien et écrivain ne comprenait pas la situation. Il demanda à son fils de forcer sa femme à passer un test ADN, puis à rechercher son père qui l’avait abandonné, quand elle était enfant, pour savoir d’où vient ce gène afro-américain dans leur famille. Sa femme est attristée que son mari l’oblige à faire cela. Mais, elle accepte à contre cœur. Il ne reste à Dana, que sa grand-mère dans la vie. Elle commence ainsi ses recherches avec l’aide d’un avocat et ces actions portent enfin ses fruits. Il découvre qu’il n’y a pas d’ascendance noire dans la famille de Dana. Hugh et sa famille restent ébahis et extrêmement choqués face au résultat.

Mais lors d’un examen de routine, ils découvrent que leur fille Lizzy est un porteur de la drépanocytose, trouvé principalement chez les personnes de couleur. Dana, la mère est immédiatement testée, mais les tests sont négatifs. Hugh, son mari fait aussi le test et de son côté, c’est positif. 

Cette histoire est quand même triste, car on voit comment la pression sociale a crée d’énormes conflits autour de la naissance d’un enfant. Pour Dana, la femme de Hugh, la couleur de peau de leur enfant n’avait aucune importance. Elle aimait son enfant et c’était cela le plus important. Ce qui devait être le plus beau jour de leurs vies a viré aux cauchemars pour des raisons stupides lié à la peur de l’autre.

 

Venez visiter notre boutique en ligne en cliquant ci-dessous !

 

 Toutes ces histoires incroyables nous amènent à la tolérance et à l’amour. Il faut accepter les différences et apprendre à accepter l’autre telle qu’il est. Dieu nous a tous créés à son image. Que l’on soit blanc, noire, asiatique, arabe, vert, gris, ce n’est pas important. Nous faisons tous partie de la race humaine. Celui qui a peur de l’autre, nous lui conseillons de voyager dans d’autres pays, de partir à la découverte des autres. La peur n’est pas une solution. Elle vous empêche de vous épanouir et de vivre pleinement votre vie.

 

 

Comments

Facebook comments

Powered by Facebook Comments


Leave a Reply


XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>




Abonnez-vous à notre newsletter

SIDEBAR
»
S
I
D
E
B
A
R
«
»  Copyright 2016   »  Style:Afroculture.net