Afroculture.net

Nourris toi de tes racines et prend en main ton futur !

Yasuke : le premier samouraï noir du Japon

Afroculture.net
  •  
  • 2
  •  

Yasuke : le premier samouraï noir du Japon.

Connaissez-vous l’histoire incroyable de Yasuke, le premier samouraï noir du Japon ?

À la fin du XVIe siècle, Yasuke Kurusan, un jeune garçon de la tribu Makua en Mozambique, va être enlevé par des trafiquants et réduits en esclavage. Il sera vendu à des Portugais qui vont le conduire jusqu’en Inde, à Goa dans une colonie portugaise.

Une nouvelle vie en Asie

Lorsqu’il arrive en Asie, il va être acheté par Alessandro Valignano, un jésuite italien. Le jeune Yasuke va travailler pour lui comme valet et garde du corps personnel. À ses côtés, il va apprendre le japonais. En 1759, Alessandro va l’emmener au Japon où un avenir radieux l’attend.

 

Lorsque Yasuke est arrivé à Kyoto. De nombreuses personnes sont venus rencontrer cet homme venu d’ailleurs. Des bousculades mortelles avaient lieu sur son passage. Selon les historiens, le jeune homme africain était d’apparence intimidante. Il était grand (190 cm), musclé et bien bâti. La foule rassemblée était surprise par sa couleur de peau et sa taille imposante. Il faut avouer qu’il était plus grand que la plupart des Japonais.

Cet homme incroyable avait la force de 10 hommes réunis. Un de ses points forts est qu’il a réussi à maîtriser la langue japonaise en très peu de temps. Cette faculté lui a permis de mieux s’intégrer et d’apprendre la culture et les traditions de ce pays inconnu.

Son intelligence, sa force et sa taille imposante ont fait qu’il était traité comme un demi-dieu. De nombreuses personnes l’adulaient. De plus, il était vénéré à cause de sa peau noire. Il faut préciser que Boudha était souvent représenté avec une peau noire. Cette raison explique pourquoi Yasuke était vénéré par beaucoup de gens au Japon.

Matsudaira Ietada, un samurai, dira de lui : « Il mesurait six shaku et deux sun (environ 1,90m). Il était Noir… Et sa peau était comme du charbon de bois.» Sa couleur de peau lui vaudra d’ailleurs le surnom de « Kuro-san », « Monsieur Noir ».

D’esclave à Samouraï : l’élévation d’un grand guerrier.

Un des seigneurs de guerre le plus puissant, Oda Nobunaga a entendu parlé de lui. Il a rapidement cherché à connaître Yasuke. Oda a été impressionnée par ce jeune guerrier. En effet, il était fasciné par sa peau noire, ses compétences intellectuelles et son allure.

Ravi et étonné, le seigneur de guerre a ordonné qu’une fête soit organisée en l’honneur de l’Africain. Il lui a offert de nombreux cadeaux et de l’argent ,qui ont rendu Yasuke un homme riche et puissant. Oda Nobunaga a aussi demandé à Valignano si Yasuke pouvait être déployé à son service.

En 1581, il devient le garde rapproché, plus précisément le porteur d’armes de Nobunaga, un des chefs les plus puissant d’Asie. Il l’élève à un rang prestigieux de samurai, lui offre une maison au château d’Azuchi, situé dans la province du nord-est de Kyoto et japonise son nom qui devient Yasuke. Yasuke a également reçu une allocation et une épée Katana. L’histoire raconte que l’épée Katana est considérée comme le symbole d’un guerrier samouraï. Les historiens pensent qu’il est devenu le premier samouraï d’un héritage non-japonais.

 Yasuke a accompagné Nobunaga sur le champ de bataille. Ensemble, ils ont conquiert des territoires du clan Takeda, situés dans la région nord du Mont Fuji. Takeda était un ennemi mortel du clan Oda.

Fidèle à Nobunaga jusqu’à sa mort.

En 1582, Nobunaga est trahi par Mitsuhide, un de ses généraux. Il est contraint au seppuku (le suicide rituel). Yasuke, fidèle à Nobunaga, choisit alors de combattre aux côtés de son fils, Oda Nobutada. Mais ce dernier est à son tour attaqué par les troupes de Mitsuhide et doit aussi se suicider.

Capturé par Mitsuhide, Yasuke est remis aux mains de son ancien maître Alessandro Valignano. La fin de sa vie nous demeure malheureusement inconnue.

La fidélité du samouraï africain envers Nobunaga ne sera jamais oubliée. Il a mis sa vie en jeu pour le seigneur de guerre. 

Un guerrier de légende.

Le plus étrange est que cette histoire demeure méconnue des Japonais.

La légende de ce samouraï africain, d’une force redoutable a touché le cœur de nombreuses personnes. Depuis la fin du XXe siècle, il est commémoré et célébré à travers des mangas, bandes dessinées, séries télévisées japonaises et jeux informatiques et bandes dessinées. Son destin exceptionnel a aussi été raconté dans le livre « Yasuke, le Samouraï noir » écrit par Serge Bilé et dans un livre pour enfants de 1969 intitulé « Kuro-suke.


  •  
  • 2
  •  
  • 2
  •  
Tags : Yasuke
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire