“Papa Manu, repose en paix” : hommage au saxophoniste de légende, Manu Dibango, mort du coronavirus

Afroculture.net
Share
  •  
  •  
  • 504
  •  

“Papa Manu, repose en paix” : hommage au saxophoniste de légende, Manu dibango, mort du coronavirus

“Papa Manu, repose en paix” 

Le saxophoniste camerounais de légende, Manu Dibango, est décédé le 24 mars 2020 du Covid-19 à l’âge de 86 ans. La planète entière a perdu un artiste remarquable qui a conduit à promouvoir la culture de la musique en Afrique et dans le monde. Il a réussi à imposer une musique world, entre soul, jazz et musique africaine.

Homme au multiple-talents, il savait aussi jouer du piano, chanté, arranger ces musiques comme un vrai chef d’orchestre.

Que s’est-il passé ?

L’artiste de « Soul Makossa » avait été hospitalisé à Melun, en région parisienne, après avoir été testé positif au Covid-19. Au petit matin, il s’en est allé.

Comment se sont déroulées ses obsèques ?

Ils se sont déroulés le vendredi 27 mars en petit comité, dans le respect des règles de confinement suite à la pandémie de coronavirus.

 Il y avait cinq membres de la famille de l’artiste, avec une photo de Manu Dibango, saxophone aux lèvres. Cette photo très émouvante a été commentée par des nombreux fans.

 

 

 « Soul Makossa », son plus grand succès

Surnommé affectueusement Papy Groove, il a composé en 1972, la musique « Soul Makossa » pour l’hymne de la Coupe d’Afrique de football. Énorme succès, cette chanson va le faire connaitre à international et s’écoulera à plus de 50 000 exemplaires. La musique va être reprise par Michael Jackson dans « Wanna Be Starting Something”,  et « “Don’t Stop The Music” par Rihanna.

Nous souhaitons toutes nos condoléances à sa femme Marie-Josée et ses enfants Michel, James, Marva et Georgia.

  • 504
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire