Le Royal Tour de Meghan Markle & Prince Harry en Afrique

Afroculture.net
Share
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Royal Tour de Meghan Markle & Prince Harry en Afrique

Depuis, le 23 septembre 2019, le Prince Harry et Meghan Markle effectuent un royal tour en Afrique accompagné de leur bébé Archie âgé de 4 ans.

1er jour visite à Nyanga dans les Cape Flats, juste à l’extérieur de Cape Town

Nyanga, signifie «lune» dans le dialecte Xhosa. C’ est une des plus anciennes banlieues noires , qui subit un taux de chômage important et de la violence. Pour accueillir le duc et la duchesse de Sussex, les enfants des écoles primaires de la région ont organisé une démonstration de danses traditionnelles. Les Sussex ont dansé avec les habitants locaux. Ils ont serré la main des jeunes de Nyanga et ont fait un gros câlin à un écolier timide. Ils ont été très chaleureux avec les habitants de la région.

Pour soutenir les designers locaux, Meghan portait une robe noir et blanc de 69 £ de la marque malawienne. Elle a un fait un discours très remarqué ou elle a déclaré.

‘Pendant que je suis ici avec mon mari en tant que membre de la famille royale, je veux que vous sachiez de moi que je suis ici avec vous en tant que mère, en tant qu’épouse, en tant que femme, en tant que femme de couleur et en tant que ta sœur.

Le prince Harry a aussi fait un émouvant discours où il a parlé du changement à venir pour les habitants. Le couple a aussi visité le bureau de la justice dans la ville de Nyanga. C’est une ONG, soutenue par le Queen’s Commonwealth Trust, dont le prince est président et Meghan, vice-présidente. Le but de cet organisation est d’apprendre aux enfants leurs droits, leur conscience de soi et leur sécurité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

👋🏻 South Africa 🇿🇦 • After months of planning, Their Royal Highnesses, The Duke and Duchess of Sussex arrived in South Africa today for their official Royal Tour of Southern Africa – focusing on community, grassroots leadership, women’s and girls’ rights, mental health, HIV/AIDS and the environment. Their first stop was to the incredible Justice Desk Project which works to make women and children safer in Nyanga. It’s an issue of vital importance in South Africa and across the globe, their Royal Highnesses wanted to learn first-hand about the issues people face and the work being done on the ground. One of the workshops Their Royal Highnesses saw was the Mbokodo project which provides self-defense classes and female empowerment workshops to young girls who are overcoming major traumas. This project’s powerful motto is “wathint’ abafazi wathint’ imbokodo” which means “you strike a woman; you strike a rock” • “And just on one personal note, may I just say that while I am here with my husband as a member of The Royal Family, I want you to know that for me I am here with you as a mother, as a wife, as a woman, as a woman of colour and as your sister.” – The Duchess of Sussex • @TheJusticeDesk Project is supported by the @Queens_Commonwealth_Trust and works with community leaders in Nyanga, with the firm belief that if you can change the mindset of a community, you can change the mindset of a country. #SussexRoyalTour #RoyalVisitSouthAfrica • Photo ©️PA images / SussexRoyal – video SussexRoyal

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le

Découverte du musée District Six

Le duc et la duchesse de Sussex ont visité le musée District 6 du Cap. Ce musée est symbolique, car il rend hommage à des milliers de familles forcées de quitter la région pendant l’apartheid. Lors de leur visite, un guide explique aux altesses royales l’histoire raciale de la région. Ils ont appris qu’en 1966, pendant l’apartheid, 60 000 personnes avaient été déplacées de force du centre-ville vers la banlieue de Cape Flats, car le gouvernement a déclaré qu’il s’agissait d’une région exclusivement réservée aux Blancs.

Meghan était visiblement émue en entendant Joe Schaffers, 80 ans, et Noor Ebrahim, 74 ans, raconter comment ils avaient reçu un préavis de départ, s’étaient installés dans des townships de Cape Flats et avaient vu leurs anciennes maisons démolies.

Pendant la visite du musée District Six, la Duchesse de Sussex s’est changée. Elle a recyclé une robe bleue Veronica Beard, qu’elle a associée avec une  paire d’espadrilles Castaner Carina d’une valeur de 80 £.

En fin de journée, Meghan et Harry ont participé à une activité de cuisine communautaire avec d’anciens résidents de la région.

Monwabisi Beach

Le mardi 24 septembre, les Altesses Royales, Meghan et Harry se sont rendus à Monwabisi Beach pour se renseigner sur le travail de « Waves For Change », une ONG qui aide les enfants des banlieues et des communautés difficiles, qui souffrent de santé mentale, en leur apprenant à surfer.

Harry s’est ensuite rendu seul en bateau avec un équipage de l’unité marine de la ville de Cape Town à Seal Island pour en apprendre davantage sur leur travail pour lutter contre le braconnage des ormeaux.

Puis, ils ont visité la cuisine de Waves for Change, où l’organisation caritative The Lunchbox Fund fournit près de 30 000 repas nutritifs chaque jour aux programmes des townships et des zones rurales de Monwabisi Beach.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Day two of #SussexRoyalTour is underway, and The Duke and Duchess have joined young South Africans and @WavesForChange to focus on mental health and take part in ‘surf therapy’. • Hundreds of young people from Cape Town’s townships meet every week at Monwabisi beach to surf, but also share stories with mentors and talk through the daily challenges they face. Their Royal Highnesses were able to hear how the sessions are building trust, confidence, and belonging, and they also got to join in as children took part in ‘power hand’, which teaches them how to keep calm down reflect on strengths. While on the beach The Duke and Duchess met @TheLunchBoxFund – which was one of the charities they nominated to benefit from donations following the birth of their son, Archie. Almost 30,000 meals are provided by the charity every day across South Africa, including for three @WavesForChange projects. And before they left The Duke and Duchess joined the Commonwealth Litter Programme (CLiP) – which was teaching the surfers about the impact of plastic waste on the ocean. #RoyalVisitSouthAfrica • Photo ©️ photos EMPICS / PA images / SussexRoyal

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le

Mosquée Auwal à Bo Kaap

Dans l’après-midi, le duc et la duchesse ont découvert la région de Bo Kaap pour marquer la Journée du patrimoine. Ils ont visité la mosquée Auwal à Bo Kaap. C’est la première et la plus ancienne mosquée d’Afrique du Sud.

Lors de sa visite dans la mosquée, Meghan portait un voile et une robe longue. Cette visite avait pour but de promouvoir le dialogue entre les religions. Le couple a discuté avec des prêtres chrétiens et des rabbins, ainsi que des animateurs de jeunesse chrétiens, juifs et musulmans.

En quittant la mosquée, le duc et la duchesse ont traversé le quartier coloré et multiculturel de Bo-Kaap.  Le couple a eu une discussion animée lors d’un déjeuner dans une maison familiale située dans le quartier de Bo-Kaap et prendront ensuite une tasse de thé avec les résidents locaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

More images from Heritage Day in Bo Kaap. As part of their visit, Their Royal Highnesses visited the Auwal Mosque – the first and oldest Mosque in South Africa. Standing as a symbol of the freedom of former slaves to worship, the Mosque hosts events with Muslim, Christian and Jewish young leaders, and encourages friendship and understanding between South Africa’s varied communities. The Duke and Duchess also got to view the first known manuscript of the Qu’ran in Africa, drafted by Tuan Guru from memory, whilst he was imprisoned on Robben Island. ••• Heritage Day celebrated the great diversity of cultures, beliefs and traditions that make up the rainbow nation. Bo Kaap streets filled with colour and music while Their Royal Highnesses were welcomed to one of the most vibrant neighbourhoods in Cape Town. The area has seen inter-community tension rise over the last few years, yet days like today show how faith, traditions, food and music bring people together, and celebrate the things that unite each and every one of us. #RoyalVisitSouthAfrica • Photo ©️ Shutterstock / PA images

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le


L’archevêque Desmond Tutu

Prince Harry et Meghan ont rencontré l’archevêque Desmond Tutu. Ils étaient accompagnés de leurs fils Archie. C’étaient des moments très émouvants.

Prince Harry au Botswanna, Angola et Malawi

Jeudi 26 septembre, le Prince est parti pour une visite de travail au Botswana. Il s’est rendu dans la réserve forestière de la forêt de Chobe. Ensuite, il est allé en Angola. Son Altesse Royale a passé la soirée du 26 septembre dans un nouveau camp de déminage de HALO Trust. Il a visité un champ de déminage en activité à l’extérieur de Dirico. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Following in the footsteps of his mother, Princess Diana, this morning The Duke of Sussex visited a de-mining site in Dirico, Angola, to raise awareness of the danger and prevalence of landmines that still exists today. The Duke joined @thehalotrust in their work to help clear the area to enable safe access for the local community. • “If an international ban on mines can be secured it means, looking far ahead, that the world may be a safer place for this generation’s grandchildren.” – Princess Diana, 1997 Today in Angola The Duke of Sussex will retrace his mother’s steps to see the legacy of her work and how her connection with this community helped make the elimination of landmines a reality. In 1997 Diana Princess of Wales visited Huambo to bring global attention to the crisis of landmines and the people whose lives were being destroyed. Two decades later, the area has transformed from desolate and unhabitable to lively and vibrant, with colleges, schools and small businesses. The Duke is humbled to be visiting a place and a community that was so special to his mother, and to recognise her tireless mission as an advocate for all those she felt needed her voice the most, even if the issue was not universally popular. Princess Diana’s visit helped change the course of history, and directly led to the Convention against Anti-Personal Landmines, also known as the Ottawa Treaty. Today, with the support of @thehalotrust, Angola now has a stated aim under the Treaty to be clear of known mines by 2025. Despite great progress, 60 million people worldwide still live in fear of landmines every day. During his visit today, The Duke will walk along the street which was once the minefield where his mother was famously pictured. #RoyalVisitAfrica #RoyalVisitAngola Photo©️PA

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le

Prince Harry s’est dirigé ensuite à Huambo, où il a effectue sa première visite en Angola à titre officiel. Il a fait une visite au centre orthopédique de Huambo, également visité par sa mère en 1997.

Il est allé découvrir le parc national de Liwonde au Malawi. Ou, il a rendu un hommage au gardien Mathew Talbot des Coldstream Guards, qui a perdu la vie en mai 2019 lors d’une patrouille commune contre le braconnage avec des gardes forestiers locaux. Il a aussi visité le centre de santé Mauwa. Finalement, il a quitté le Malawi pour l’Afrique du Sud pour rejoindre son épouse et son enfant.

Qu’en pensez-vous ?

  •  
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire