Taylor Townsend : l’étoile montante du tennis américain au physique atypique

Afroculture.net
Share
  •  
  •  
  •  
  •  

Taylor Townsend : l’étoile montante du tennis américain au physique atypique


Avec son physique hors norme et ses formes généreuses, Taylor Townsend est l’étoile montante du tennis américain. C’est une joueuse de tennis, née le 16 avril 1996 à Chicago, qui a remporté l’Open d’Australie junior en 2012 dans le tournoi individuel et doubles. Elle a gagné trois tournois juniors : l’Open d’Australie, Wimbledon et l’US Open. Elle reçoit le titre de championne du monde ITF junior.
Ses qualités sont de lourdes frappes et des déplacements pleins de fougues. En 2014, elle participe à son premier tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros grâce à une wild card. Elle s’y fait remarquer en battant Alizé Cornet au second tour (6-4, 4-6, 6-4). Elle est classée 172e joueuse mondiale.
Malgré ses talents indéniables, elle a été impliquée dans une controverse. Elle a perdu le soutien de la Fédération américaine à cause de son poids, qui est de 80 kilos pour 170 centimètres. Ils ont menacé de ne plus l’aider à financer ses déplacements, ni de lui fournir de wild-card (des invitations) pour les tournois américains, tant qu’elle ne perdrait pas du poids. À Flushing Meadows où se déroule l’US Open, la mère de Taylor Townsend avait dû financer elle-même le tournoi de sa fille.
La championne s’explique :

Je ne suis pas bâtie comme toutes ces filles grandes et maigres. Ça, je ne peux rien y faire. Alors les gens peuvent penser ou dire ce qu’ils veulent, aujourd’hui, je m’en moque car moi, je vais sur le court chaque jour et je bouge mon cul !”


Humiliée par sa propre fédération, cela ne l’a pas perturbé, elle est devenue professionnelle et atteint les sommets du tennis mondial avec son physique atypique. Grâce à son talent, elle change les mentalités, qui imposent aux sportifs les diktats de la minceur et demande plus de tolérance.

Chacun est construit différemment. Je veux inspirer et encourager les filles qui n’ont pas le corps parfait de Sharapova à croire en elles, et à aimer ce corps qu’elles ne peuvent pas changer. Et je leur dis : ‘Hey, vous n’avez pas à ressembler à un cure-dent pour voir votre nom en haut de l’affiche ! »
Je ne pourrai jamais changer mon corps, je m’accepte comme je suis et je travaille dur pour réussir”, explique-t-elle.

Qu’en pensez-vous ?

  •  
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire