Purifier les eaux contaminées avec les peaux de banane

Afroculture.net
  •  
  •  
  •  
  •  

Purifier les eaux contaminées avec les peaux de banane

L’exploitation minière a des effets très négatifs pour l’environnement pour cela il faut trouver des solutions écologiques pour faire à ce problème.

Au Brésil, Gustavo Castro ,un chercheur à l’Institut des biosciences de Botucatu, affirme que les méthodes classiques sont trop coûteuses et certaines substances tels que le plomb, le nickel, le cuivre sont toxiques. En se basant sur des travaux antérieurs, les chercheurs ont observé que les coques d’arachide et les fibres de noix de coco sont capables d’éliminer les déchets et les toxines présents dans l’eau. À travers cela, ils se sont demandés si la peau de la banane pouvait avoir cet effet purificateur.

Comment ont-ils procédé ?

  • 1/L’équipe de chercheurs de Gustavo Castro ont commencé à sécher et broyer des écorces de banane.
  • 2/ Puis ils les ont combinées dans des flacons d’eau avec des concentrations de métaux.
  • 3/Ils ont établit des filtres à eau à partir de peaux de banane et ont poussé l’eau à travers eux.

Résultat de cette étude

Dans les deux scénarios, “le métal a été retiré de l’eau et est resté lié aux écorces de banane”, a déclaré Castro, ajoutant que la capacité d’extraction des écorces de banane dépassait celle des autres matériaux utilisés pour éliminer les métaux lourds. Ils ont été surpris de découvrir que hacher la peau de banane peut éliminer le plomb et le cuivre.
Un appareil de purification en pelures de banane peut être utilisé jusqu’à 11 fois sans perdre ses propriétés de liaison de métal. . 
Les avantages de la peau de banane.

  • faible coût
  • on en trouve partout dans les grandes surfaces ou les magasins spécialisés.
  • 100 % bio (si on ne met pas de produit chimique à l’intérieur)
  • Elle est plus efficace que les appareils de filtrage qui existent déjà. Les pelures de banane sont extrêmement fibreuses. En les hachant, les pores absorbent les métaux.

Les autres chercheurs de l’institut des sciences, à Botucatu au Brésil, appuient les dires de Gustavo Castro. Ils précisent que les peaux de banane peuvent surpasser les purificateurs conventionnels tels que la silice, l’oxyde d’aluminium et la cellulose.  L’équipe de l’institut des sciences se sont basés sur des travaux qui montrent que la canne à sucre, la pomme, les déchets de fibres de noix, les coques d’arachides peuvent nettoyer les déchets et les toxines dans l’eau. Tous ces matériaux naturels contiennent des produits chimiques qui ont une affinité pour les métaux.

Cette découverte fantastique pourrait amener à purifier l’eau à moindre coût, sans produit toxique. Surtout que de nombreux chercheurs précisent que hacher la peau de banane est plus performant que les autres matériaux de purification classiques.

  •  
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire