Afroculture.net

Nourris toi de tes racines et prend en main ton futur !

Aimé Césaire : poète noir activiste et homme politique martiniquais

Afroculture.net
  •  
  •  
  •  

Aimé Césaire : poète noir activiste et homme politique martiniquais.

  • Naissance : 26 juin 1913, Basse -Pointe Martinique
  • Décédé : 17 avril 2008, Fort-de-France, Martinique

Poète, écrivain engagé, Aimé Césaire est aussi un homme politique français qui a marqué l’histoire de la France.

Son enfance

Issu d’une famille modeste de 7 enfants, Aimé Césaire, de son vrai nom Aimé Fernand David Césaire est né en 1913 à Basse-Pointe en Martinique.

Boursier, il fait des études au lycée Victor Schoelcher à Fort-de-France. Puis en septembre 1931, il part à Paris pour étudier au lycée Louis-le-Grand. Là-bas, il rencontre Léopold Sédar Senghor (futur président du Sénégal) et se lie d’amitié avec lui. Une grande amitié est né.  Il réussit le concours de l’École normale supérieure et se plonge dans la littérature.

Fondateur du mouvement littéraire de la négritude.

“Je suis de la race de ceux qu’on opprime”.

Aimé Césaire est passionné de littérature. Il fréquente régulièrement le salon littéraire de Paulette Nardal. Pendant ce temps, il rencontre de nombreux étudiants africains. Suite à leurs débats, il réalise l’importance de parler d’une conscience noire et de regrouper des intellectuels noirs.

Avec d’autres étudiants, comme par exemple Léon-Gontran Damas, Léopold Senghor, Césaire fonde la revue “L’Etudiant noir” en 1934. Dans ce journal, il va fonder le mouvement littéraire de la négritude et forger son concept.

Qu’est-ce que le concept de négritude ?

Le concept de “négritude” est un mouvement littéraire humaniste qui revendique les valeurs intellectuelles et culturelles de « l’homme noir ». Ce concept met en avant la culture africaine. Et lutte en parallèle contre le racisme et le système colonialiste français.

Retour sur sa terre natale.

La Seconde Guerre Mondiale est là. En 1939, il a obtenu l’agrégation de lettres. Aimé Césaire décide de retourner en Martinique. Il devient professeur et enseigne avec sa femme Suzanne au Lycée Victor Schoelcher. Il publie en parallèle son chef d’œuvre “Cahier d’un retour au pays natal”.

Il fonde le journal “Tropiques” avec d’autres écrivains et intellectuels français.

Sa pensée est puissante. Césaire influence des intellectuels noirs dans le monde entier. 

Un homme Politique martiniquais

Aimé Césaire est inscrit au Parti communiste. En 1945, il est élu maire de Fort-de-France. Il devient par la suite député. En 1956, il décide de quitter le Parti communiste, car il n’est pas d’accord sur la déstalinisation. Il fonde le Parti progressiste martiniquais (PPM) qui revendique l’autonomie de la Martinique.

Il va être députée jusqu’en 1993, pendant 48 ans. Il siégera, comme non-inscrit,, à l’Assemblée nationale. Puis, il sera apparenté comme socialiste de 1978 à 1993. Il fera voter une loi qui reconnaît les anciennes colonies d’outre-mer, comme des départements français. Poésie et politique sont étroitement liées dans le destin incroyable de cet homme engagé.

Pendant son mandat, il lutte pour plus de justice entre les hommes. Il met en avant le peuple, la culture en organisant régulièrement des festivals tous les ans. Il sera maire Fort-de-France jusqu’en 2001, avant de se retirer.

Il décède le 17 avril 2008 et a droit à des obsèques nationales à Fort-de-France, en présence du président de la République.

Sa poésie et ses œuvres vont influencer les hommes noirs du monde entier, en Afrique, aux Antilles, en Europe et aux Etats-Unis.

Quelques -unes de ces œuvres !

  • Cahier d’un retour au pays natal (1939)
  • Les Armes miraculeuses (1946)
  • Soleil cou coupé (1947)
  • Esclavage et colonisation (1948)
  • Corps perdu (1950)
  • Discours sur le colonialisme (1950)
  • Une saison au Congo (1966, théâtre)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire