Afroculture.net

Nourris toi de tes racines et prend en main ton futur !

Affaire Michel Zecler : un producteur de musique passé à tabac par des policiers

Afroculture.net
  •  
  • 3
  •  

Affaire Michel Zecler : un producteur de musique passé à tabac par des policiers.

Le 21 novembre 2020, Michel Zecler, un producteur de musique noir, rentre tranquillement dans son studio du 17e arrondissement, aux alentours de 19 h 45. Le problème est qu’il ne porte pas de masque. Lorsqu’il pénètre dans ses locaux, il est suivi, interpellé et passé à tabac par plusieurs policiers blancs. Il reçoit une pluie de coups de poings, pieds, matraque sur la tête. Et subit en même temps des injures à caractère raciste. Ils l’insultent en même temps de “Sale nègre.” 

Heureusement pour Michel, cette scène surréaliste d’une violence inouïe a été filmée. Car, son studio est équipé de cameras de vidéosurveillance. Pourquoi cette violence de la part des policiers ? On ne comprend franchement pas. L’affaire George Flyod ne sert toujours pas de leçon. Combien de temps ces violences policières vont-ils durer ? Ces actes de violences gratuites à caractère raciste nuisent à la police. Car nous savons qu’il y a aussi de bons policiers, qui font bien leurs métiers. Et ces violences policières nuisent à toute la profession.

Le plus triste, c’est que ces policiers après avoir tabassé Michel, ils ont menti en voulant faire passer cette affaire pour une agression pour rébellion. Ils ont aussi accusé la victime de détention de stupéfiant et d’avoir subtilisé leurs armes. Mais leurs mensonges, Dieu merci, ont été démenti par les images de vidéosurveillance.

Les quatre policiers ont été suspendus en attente d”une procédure disciplinaire. Le Parquet a classé sans suite les poursuites contre le producteur de musique. L’affaire a été envoyée à l’IGPN. La victime, accompagnée de son avocate, a décidé de porter plainte et a été entendue par la police.

Qui est Michel Zecler ?

Michel Zecler, est un homme noir, âgé de 41 ans, producteur de musique de Black Gold Studios. Son studio de musique est situé dans le 17e arrondissement de Paris.

Ce 21 novembre, Monsieur Zecler pensait que ces dernières heures sur terre étaient comptées. Il était apeuré et n’a cessé de crier à l’aide.

“À ce moment-là, j’ai peur. Je me dis que c’est mon dernier jour aujourd’hui. Voilà ce que je me dis. C’est mon dernier jour, je ne sais pas pourquoi.”

Effaré, Michel pensait que ce n’était pas des vrais policiers et crie et demande de l’aide.

“Il y a des gens qui passent, j’essaie d’interpeller tout le monde. Je crie à l’aide ! Qu’est-ce qui se passe ? Franchement, ça va tellement vite que je me demande même si se sont de vrais policiers, à ce moment-là.”

Il tente de dialoguer avec eux et se reçoit des injures racistes.

“Quand je lui parle, j’essaie de lui expliquer et là, il me dit quoi ? Sale nègre ! Ta gueule ! On va te défoncer !”

Ces policiers ont aussi frappé les 9 jeunes musiciens qui enregistraient dans le studio du producteur de musique.

Indignations des internautes et des célébrités suite à l’affaire Zecler.

De nombreux internautes et célébrités ont dénoncé les violences policières sur les réseaux sociaux suite à l’affaire du producteur de musique. Les gens sont choqués par ces actes de violences gratuites et les injures à caractère raciste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aïssa Maïga (@aissamaiga)

 

Cet événement fait énormément de bruit suite à l’article 24 de la proposition de loi relative à la sécurité globale, qui interdit la diffusion d’image des policiers. De nombreuses personnes en France manifestent dans toute la France contre cette proposition de loi.

Il faut bien souligner que pour l’affaire Michel Zecler, George Flyod et tant d’autres victimes de violences policières, la caméra a été un véritable atout pour montrer la vérité et l’injustice subit par les victimes.

Michel Zecler a précisé qu’il a des amis policiers et il a précisé sur le plateau de TPMP sur la chaine C8.

“Je ne veux pas qu’on confonde les choses (…) et qu’on mette tous les policiers dans le même bateau”, conclut #Michel, frappé par des policiers la semaine dernière. #TPMP

Donc s’il vous plaît, ne généralisez pas. Il y a des bons et des mauvais dans toutes les professions. On a tous des amis policiers qui font de l’excellent travail et sont honnêtes. Ne les confondez pas avec ceux qui commentent des injustices et des violences envers des gens innocents et qui salissent toute une profession.


  •  
  • 3
  •  
  • 3
  •  
Afroculture.net

Leave a Response / laissez un commentaire