8 footballeurs Afro-Brésiliens inoubliables




 Footballeurs Afro-brésiliens -afro-brazilian 

8 footballeurs Afro-Brésiliens inoubliables

Le Brésil est la terre du football et des grands champions. C’est le seul pays, qui a participé à tous les championnats du monde. Grâce à ces joueurs de grandes renommées, ils ont gagné cinq fois la coupe du monde (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002).

 

Au départ, le football est réservé à une certaine élite

En 1894, le brésilien Charles Miller, rentre au Brésil et introduit le Football. Au début, le football était réservé à une certaine élite. C’est-à-dire, que le football était un sport pratiqué par des gens de la classe plus élevé. C’était un sport dit «  noble », comme le golf, le tennis ou le voile. Heureusement, pour le Brésil, tous ça va changer.

Pendant ce temps, dans les favelas, dans les rues, les jeunes de quartiers populaires s’amusent et jouent au Football dans des matchs d’amateur surnommé «  Pelada. » Inspirés par les gestes de la capoeira ou les danses traditionnelles venant d’Afrique, ils développent une agilité et une technique de jeux remarquables. Discriminés, écartés de la société, les noirs du Brésil jouent au football par plaisir et cela leur permet de s’évader des tristes réalités de leurs pays. Ils n’imaginent pas une seconde, que le football, va devenir un instrument d’émancipation pour de nombreux Afro-Brésiliens.

Improvisation, dribbles, contrôle de la balle, grande technicité et une rapidité incroyable, les Afro-Brésiliens, tout en s’amusant dans les rues, deviennent des champions du football hors-pair. En 1923, une équipe composée d’Afro-Brésilien «  le club de Vasco de Gama » remporte avec brio la coupe de Rio de Janeiro. Le public est sous le charme et on commence petit à petit à faire appel à des joueurs Afro-Brésiliens.

Des joueurs comme Pelé, Didi, Romario, Ronaldo, Ronaldinho et pleins d’autres vont faire les beaux jours et les plus grandes joies du peuple brésilien.

 

Les origines des Afro-Brésiliens 

Le Brésil, comme le reste de l’Amérique latine, a connu une vague considérable d’esclaves. En effet, des milliers d’esclaves africains ont été déportés pour venir travailler dans les champs de canne à sucre et dans les mines.

Ils développent un art traditionnel la capoeira inspirée des danses ancestrales et des techniques de combat du Royaume Kongo (Angola, République démocratique du Congo, Congo-Brazzaville et Gabon). Cet art de combat des guerriers s’intitulait « NGO-LO » (en français, la force de la panthère, celle-ci étant le totem historique du peuple KONGO), selon la Société des Historiens du Congo-Brazzaville.

Les Africains envoyés au Brésil appartenaient à des grands groupes :

_Les bantous : originaire d’Angola, du Congo, de la Mozambique, qui sont envoyés en grande partie à Rio de Janeiro, Minas Gerais et dans les forêts du Nord-est.

_Les groupes d’Afrique de l’Ouest (anciennement appelée soudanaise) : les Soudanais, natifs de la Côte d’Ivoire qui ont été envoyés dans la ville de Bahia.

_Les groupes ethniques du Nigeria, Ghana, Bénin : il y a les Yorubas, Fon, Ashanti, Ewe

D’autres africains de ces pays ont été envoyés au Cap-Vert et Sao Tomé, suite aux possibilités commerciales offertes par le pays.

 

La condition des noirs au Brésil

Les noirs souffrent beaucoup de discriminations au Brésil. Ils gagnent moins que les Brésiliens blancs et sont souvent discriminés. Les footballeurs noirs, ne font pas exception, ils sont souvent victimes d’actes et de paroles racistes à leurs égards. Le taux de décès des jeunes noires est considérable. Plus de 70 % des homicides enregistrés touchent souvent les noirs. En particulier, les noirs de sexe masculin. Les jeunes noirs sont beaucoup plus stigmatisés et interpellés par la police et de grandes inégalités raciales résident entre les noirs et les blancs.

 

Une différence importante entre les Afro-Américains et les Afro-Brésiliens.

Le cinéaste Spike Lee, en visite au Brésil, a été surpris et déçu de voir, que les noirs n’étaient pas assez représenté dans les médias et magazines brésiliens, alors que plus de 50 à 60 % de la population brésilienne est noire.

Spike Lee déclare : 

 Mes ancêtres ont été libérés en 1865 et, au Brésil, l’esclavage fut aboli en 1888. C’est une petite différence, mais si on compare l’évolution des Afro-Américains et celle des Afro-Brésiliens, nous sommes 20 ans en avance. »

Grâce à certaines stars comme Pelé, Romario, des musiciens comme Caetano Veloso, Gilberto Gil, l’image des noirs changent de plus au plus au Brésil.  

Des footballeurs noirs d’exceptions ont contribué, pour la plupart, à changer les mentalités négatives envers les noirs au Brésil. Des coopérations entre l’Afrique, les Caraïbes et le Brésil se développent de plus en plus. Espérant, que le mouvement de la recherche des origines, grâce aux tests ADN, comme chez les Afro-Américains, se développent considérablement au Brésil.

Une personne, qui ne sait pas exactement d’où il vient, ne pas se construire correctement. Le retour aux sources et les réparations dus à l’esclavage pourront aider de nombreux noirs brésiliens à savoir qu’ils ne sont pas seuls et abandonnés. 

maxmegamenu location=max_mega_menu_2]

 

Des footballeurs Afro-Brésiliens d’exception

sans-titre

1. Pelé

 pele -afro-brazilian 2

  • Nom exact : Edson Arantes do Nascimento
  • Né : 23 octobre 1940, à Três Corações, Minas Gerais, Brésil
  • 1957 – 1971 (92 sélections, 77 buts, 1281 buts en 1363 matches)
  • Son poste : attaquant et meneur de jeu
  • Ambassadeur du football brésilien et mondial
  • Ambassadeur de l’ONU et de l’UNESCO

Surnommé «  le roi Pelé », c’est un footballeur exceptionnel, qui a une technique de jeu et des capacités incroyables. Footballeur trois fois champion du monde (1958, 1962, 1970, il est le plus grand joueur de tous les temps et sa popularité à traverser les frontières du Brésil.

Il a grandi dans la pauvreté, et travaillait comme serviteur dans un magasin de thé. Par manque d’argent, il ne pouvait pas se permettre d’acheter un ballon convenable. Il a commencé à jouer avec une chaussette farcie avec du papier journal, attaché avec une ficelle ou un pamplemousse.

Quand il était jeune, Pelé était fan du grand joueur Zizinho.

Aimé au Brésil et à travers le monde, Pelé a fait vibrer le cœur de millions de gens dans le monde entier. Ministre des Sports en 1995, il est le premier Noir au Brésil à accéder à une fonction aussi élevé. Il a contribué à changer l’image des noirs au Brésil.

Pelé explique :

 Oui, je pense avoir changé le regard des gens sur les noirs. Il y a eu deux moments forts. Lors du Mondial 1958, quand le roi de Suède est descendu sur le terrain. Pour la première fois de l’histoire, il a été pris en photo serrant la main d’un homme noir. Le second événement, c’est quand la reine Elizabeth m’a fait “Sir” du Royaume-Uni : là encore, c’était un énorme symbole. »

Souvent victime de racismes, il répondait aux ignorants avec intelligence. À chaque fois qu’on l’insultait sur sa couleur de peau, il marquait deux buts à chaque match pour se venger. Les joueurs de l’équipe adverse abasourdis, venaient s’excuser face à son talent. Le travail, le talent fait taire les ignorants.

Anecdote : Pelé est parti joué au Zaïre en 1969 avec Santos. Lors de leur match, la guerre civile qui régnait, s’est arrêtée.

 

 

2. Ronaldo

ronaldo-afro-brazilian

  • Nom exact : Ronaldo Luis Nazário de Lima
  • Né : 18 septembre 1976, Bento Ribeiro, Brésil
  • Son poste : attaquant
  • 1994 – 2011 (98 sélections, 62 buts, Ballon d’Or 1997 et 2002)

 

Ronaldo a marqué l’histoire du football brésilien. C’est un véritable « phénomène » à lui tous seul. Il est un des plus grands attaquants de ces deniers décennies.

Ronaldo a grandi dans les quartiers les plus pauvres du Brésil et a très vite été repérée, comme joueur de talent exceptionnel.

Doté d’un jeu technique incroyable (bon des deux pieds, de la tête, une grande vitesse, grandes qualités athlétiques, équilibre, rythme, force du tir), il est et restera à jamais un footballeur de grande renommée dans son pays et à l’international.

 

3. Ronaldinho

Ronaldinho -Afro-Brazilian

  • Nom exact : Ronaldo de Assis Moreira
  • Né : 21 mars 1980, Porto Alegre, Brésil
  • Son poste : milieu offensif /attaquant
  • 1999 – (101 sélections, 36 buts, Ballon d’Or 2005)

 

Passements de jambes, talonnades, bicyclette, coups francs, jongles, coup du sombrero, Ronaldinho a une capacité de jeu technique incroyable et rare à la fois. Ce footballeur a révolutionné le monde du football grâce à sa technique et ses rapidités de mouvement. Il est bon dans presque tous les postes (sur l’aile, au milieu où on attaque)

Fêtard invétéré au look unique, Ronaldinho marque à jamais le football par son grand talent.

 

4. Romario

Romario -Afro-Brazilian

  • Nom exact : Romário de Souza Faria
  • Né : 29 janvier 1966, Rio de Janeiro, État de Rio de Janeiro, Brésil
  • 1987 – 2005 (70 sélections 55 buts)
  • Son poste : attaquant

 

Romario a commencé à jouer dans les rues des favelas et il est devenu un joueur remarquable. Né dans la pauvreté et la misère, Romario est un battant dans la vie, comme dans les stades.

Doté d’une technique surprenante (rapide, imprévisible), il a marqué plus de 1 000 buts au cours de sa carrière et reste une vedette internationale reconnue de tous.

Footballeur à la retraite, il est devenu politicien et lutte avec hargne contre la corruption au Brésil. Engagé, il n’oublie pas les favelas et d’où il vient.

 

5. Garrincha

garrincha afro-brazilian

  • Nom exact : Manoel Francisco dos Santos, dit Mané Garrincha ou tout simplement Garrincha,
  • Né : 28 octobre 1933, Pau Grande, État de Rio de Janeiro, Brésil (décès 20 janvier 1983)
  • 1955 – 1966 (50 sélections, 12 buts, doubles vainqueurs de la Coupe du monde de 1958 et 1962)
  • Son poste : ailier droit

 

Garrincha et Pelé font partie des légendes du football brésilien. Malgré qu’il soit un peu moins connu que Pelé, c’est un excellent joueur et un dribbleur exceptionnel.

Malgré plusieurs défauts de naissance :

  • jambe droite pliée vers l’extérieur.
  • sa jambe gauche était de six cm plus courts que sa droite et courbée vers l’intérieur.
  • colonne vertébrale déformée

Garrincha montre à tous qu’avec de la détermination, du travail, de la persévérance, tout le monde peut réussir et réaliser ses rêves. Surnommé “Alegria do Povo”, la joie du peuple ou “L’ange aux jambes tordues”,Garrincha a conquit des millions de Brésiliens.

  

6. Jairzinho

Jairzinho -Afro-Brazilian

  • Nom exact : Jair Ventura Filho, plus connu sous le nom de Jairzinho
  • Né : 25 décembre 1944 (70 ans), Rio de Janeiro, État de Rio de Janeiro, Brésil
  • Son poste : attaquant
  • 1963 – 1982 (81 sélections, 33 buts, vainqueur de la Coupe du monde en 1970)

 

Jairzinho est un joueur brésilien, qui a marqué le football brésilien grâce à sa puissance, sa vitesse, sa frappe de balle et une attaque redoutable. Il a vécu dans les quartiers pauvres et délabrés de Rio de Janeiro.

Surnommé «  The Hurricane », Il a joué au côté de Pelé et il est devenu entraîneur d’un petit club de Rio de Janeiro. Aussi, Jairzinho a entrainé l’équipe du Gabon dans les années 2003 à 2005.

Jairzinho est un des deux seuls joueurs de l’histoire de la Coupe du Monde à avoir marqué à chaque match du tournoi.  

 

7. Didi

Didi - Afro-Brazilian

  • Nom exact : Valdir Pereira, plus connu sous le nom de Didi, est un footballeur brésilien
  • Né : 8 octobre 1928, Campos dos Goytacazes, État de Rio de Janeiro, Brésil (décès 12 mai 2001 )
  • Son poste : milieu de terrain
  • 1952 – 1962 (68 sélections, 20 buts, doubles vainqueurs de la Coupe du monde de 1958 et 1962)

Didi est un milieu de terrain offensif hors-pair, qui a marqué l’histoire du football brésilien. Né dans une famille très pauvre du Brésil, il a dû se battre pour survivre et aider ses parents au quotidien.

Didi raconte à la presse : « Comme un gamin, je devais travailler comme un vendeur d’arachide pour aider mes parents. »

Le football a été essentiel pour lui, car il a changé sa vie.

Doté de grandes capacités créatives et très rapides, il est l’inventeur de la technique la feuille-morte. La feuille-morte est une frappe puissante qui redescend brusquement en fin de trajectoire.

 

8. Robinho

Robinho -afro-brazilian 2

  • Nom exact : Romário de Souza Faria
  • Né : 25 janvier 1984, São Vicente, État de São Paulo, Brésil
  • Son poste : attaquant 

Considéré comme un des meilleurs attaquants du Brésil, Robinho marque son nom dans l’histoire. C’est un joueur très technique et artistique, rapide, grand dribbleur, qui s’est imposé lors des matchs.

   

Listes d’autres footballeurs Afro-Brésiliens :

  • Ademir da Guia
  • Adriano
  • Alex Rodrigo Dias da Costa
  • Amarildo
  • Anderson de Oliveira Rodrigues
  • Cafu
  • Coutinho
  • Denílson
  • Dida
  • Djalma Santos
  • Garcia
  • Gilberto Silva
  • Grafite
  • Jair de Rosa
  • Jise Mauricio Nunes
  • Júlio Baptista
  • Juan
  • Kleber
  •  Leônidas da Silva
  • Luis Oliveira
  • Mineiro
  • Richarlyson
  • Rivaldo
  • Vágner Love
  • Vavá
  • Zé Roberto
  • Zizinho

 

Venez aussi visiter notre boutique en ligne en cliquant ci-dessous !

 

Qu’en pensez-vous ?

Comments

Facebook comments

Powered by Facebook Comments

Leave a Response / laissez un commentaire