Les magnifiques portraits réalistes au stylo-bille d’Enam Bosokah | Pen Art

Afroculture.net



Les magnifiques portraits réalistes au stylo-bille d’Enam Bosokah | Pen Art

Enam Bosokah est un artiste ghanéen talentueux. Il réalise d’incroyables portraits réalistes au stylo-bille. Sculpteur de formation, il se spécialise dans le Pen Art. C’est-à-dire qu’avec un simple stylo bille et du papier dessin, il réalise des portraits crayonnés hyperréalistes qui ressemblent trait pour trait à des photos.

Enam est né dans une famille de 7 enfants au Ghana. Son amour et sa passion pour l’art sont un héritage ancestral, car son père et son frère cadet dessinent eux aussi. Lorsqu’il était en école primaire, son enseignant leur a dit de dessiner un animal. Quand elle a observé le travail d’Enam, elle a trouvé son dessin incroyable et à demander à toute la classe de venir voir son travail.

Pour réaliser son rêve et se perfectionner, il part étudier l’art à l’université Kwame-Nkrumah. Il finit par obtenir une maîtrise en beaux-arts. Mais, il se retrouve rapidement déçu. Il avait mis tant d’énergie et d’optimisme, mais il n’avait pas de fonds pour acheter des matériaux. Humble, il décide de revenir aux sources en réalisant du Pen Art. Avec de la patience, son art finit par se révéler et s’affiner avec un simple stylo à bille et un papier à dessin.

 J’ai étudié l’art à l’université, la peinture et la sculpture, ma spécialité. J’ai découvert le pouvoir du stylo après mon premier diplôme. Je cherchais à l’époque un moyen d’expression alternatif »,

Le stylo est un outil très simple, mais puissant, confiait-il.»

Le stylo est très économique ; je n’arrive pas à acheter beaucoup de matériel et je suis prêt à partir. Mon utilisation du stylo est de prouver que ces choses que nous sous-estimons [peuvent créer de grandes choses]. Mon utilisation du stylo dans la création de quelque chose de haute qualité est un message au public que les petites choses que vous avez également compte. “

Avec de nombreuses couches de crayons, des lignes larges et croisées, il effectue des dessins étonnants inspirés de photographies. Il les affine avec des ombrages subtils et de la texture pour que ses sujets apparaissent tridimensionnels.

L’art en moi continue de croître et de croître. Je ne sais pas où la peinture va me prendre, mais je suis prêt à explorer. Je veux approfondir mon sujet et me concentrer sur cet être intérieur de mon sujet et que c’est ce que j’essaie de capturer, l’essence d’une personne à travers un portrait original tiré uniquement avec un stylo à bille. “

 Beaucoup d’artistes évitent les stylos en raison de l’irréversibilité (c.-à-d. L’incapacité d’effacer), mais je crois que c’est l’un des outils les plus faciles à utiliser », explique Enam.

Il aime peindre des portraits d’hommes ou de femmes qu’ils croisent ou des personnalités noires célèbres comme Nelson Mandela, Bob Marley, Mohamed Ali, Lupita Nyango, Kwame Nkrumah, Martin Luther King Jr, Patrice Lumumba, Kofi Annan, Maya Angelou etc. Mais, il réalise aussi des portraits sur commande au prix de 300 dollars pour un format A3 et 250 dollars pour un A4 (environ 260 et 220 euros).

Enam regrette aussi le manque de soutien du gouvernement pour les artistes locaux, contrairement à de nombreux autres pays.

 Nous ne recevons pas le soutien nécessaire. Ailleurs, des fonds sont mis à la disposition des artistes pour les projets, mais il n’y a pas de telles choses au Ghana. Donc, si vous faites quoi que ce soit, vous devez le financer vous-même [et il est très difficile de travailler].

Son objectif est d’inspirer des gens partout dans le monde, quel que soit son support, avec des magnifiques œuvres de crayon, sculptures et peintures.

Pour le contacter :

 

 

Qu’en pensez-vous ?

Comments

Facebook comments

Powered by Facebook Comments

Afroculture.net

13 commentaires

Leave a Response / laissez un commentaire