Jumelles de peau différente : Marcia et Millie Biggs

Jumelles de peau différente : Marcia et Millie Biggs

 

«J’appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire.»

Afroculture.net vous raconte l’histoire incroyable d’Amanda Wanklin et de Michael Biggs, un couple mixte de Birmingham, en Angleterre qui sont tombés amoureux et qui ont eu la chance d’avoir des jumelles fraternelles de peau différente, l’une est noire et l’autre est blanche. Cette histoire fantastique est un véritable témoignage contre le racisme et prouve ainsi que la notion de race n’existe pas dans la génétique. La génétique est étonnante, elle fait sa loi. Elle se moque des hommes racistes qui font des distinctions entre les gens.

Elle s’amuse des stéréotypes, des différences et met en avant que nous sommes tous égaux, qu’importe notre couleur de peau et que la notion de race scientifiquement n’existe pas.

Le 3 juillet 2006, Amanda Wankin va donner naissance à des jumelles fraternelles à l’hôpital Good Hope à Sutton Coldfield. Le cas rare est que ses jumelles ont des peaux différentes. L’une est noire et l’autre et blanche. Ce phénomène se produit dans une naissance fraternelle sur 100. “un sur un million”.

La particularité des jumelles fraternelles, Marcia & Millie, de peau différente.

Marcia a la peau claire, les yeux bleus et les cheveux blonds. Elle se rapproche plus de sa mère anglosaxone, qui est blanche. Par contre, Millie ressemble plus à son père noir d’origine jamaicaine, elle a la peau plus foncée, les yeux bruns et les cheveux noirs.

A leur naissance, les jumelles étaient identiques. Mais vers 10 mois, la peau de Millie est devenue plus sombre.

“Le dessus de ses doigts et ses oreilles ont commencé à s’assombrir… »

«Nous ne nous sommes jamais inquiétés pour ça. Nous l’avons simplement accepté. »

“Je me suis dit:” Pas de problème – un noir, un blanc. “, a déclaré Michael à National Geographic.

Scientifiquement, comment expliquer ce phénomène de juemelle de peau différente.

Ce phénomène a une chance sur un million de se produire. Cet état résulte bien souvent du mélange génétique des générations. En génétique, on appelle cela l’atavisme. L’atavisme est la réapparition ancestrale d’un caractère génétique chez un individu qui ne devrait pas le posséder. Ce phénomène est intéressant du fait qu’un gène peut rester en dormance pendant une très longue période, voire des millions d’années, à l’intérieur du bagage génétique d’innombrables générations. Ce gène présent dans un spermatozoïde peut donner lieu à des bébés de peau différente.

Jumelle fraternelle, c’est-à-dire ?

On les définit comme des jumelles fraternelles, non identiques, car les deux ovules de la mère ont été fécondés par deux spermatozoïdes différents. Les jumeaux fraternels représentent environ une naissance sur 100. Millie et Marcia ont des couleurs de peau différente, car les œufs ne partagent que 50% du même ADN.

Selon la génticienne Alicia Martin :

« Pour les couples biraciaux, les traits des jumeaux fraternels dépendent de nombreuses variables, telles que «l’origine des ancêtres des parents et la génétique complexe des pigments»

Elle ajoute :

« Il n’est pas rare que les couples biraciaux voient leurs jumeaux fraternels ressembler davantage à un parent qu’à l’autre. »

En termes génétiques, la couleur de la peau «n’est pas un trait binaire» avec seulement deux possibilités, note Martin. “C’est un trait quantitatif, et tout le monde a un gradient sur ce spectre.”

La journaliste scientifique Elizabeth Kolbert déclare :

 « La science moderne confirme que les différences visibles entre les peuples sont des accidents de l’histoire” – résultat de mutations, migrations, sélection naturelle, isolement de certaines populations et métissage entre autres. »

 Ce ne sont pas des différences raciales, car le concept même de race, pour citer le pionnier du séquençage d’ADN Craig Venter, «n’a aucune base génétique ou scientifique».

Les jumelles face au racisme.

Le point de vue de la maman, Amanda Biggs.

«Quand elles sont nées pour la première fois, je les poussais dans le landau, les gens me regardaient, puis regardaient ma première fille, puis regardaient mon autre fille. Et puis on me posait la question: “Sont-ils des jumeaux?”, a déclaré la mère Amanda.

Elle répondait «Oui» à laquelle la réponse serait toujours «Mais on est blanc et on est noir».

‘Oui. Ce sont des gènes, dit-elle.

Amanda a précisé que les passantes n’étaient pas hostiles contre les filles. Elles étaient juste curieuses face à leurs apparences contrastées.

Le point de vue du papa, Michael.

Dans son enfance, le père des jumelles a été victime du racisme. Mais aujourd’hui, il déclare que : « Le temps est maintenant différent“. Il explique que ni sa femme, ni lui, n’ont jamais vu de comportement raciste à l’égard des filles.

Et les jumelles, que pensent-elles au sujet de leurs peaux différentes ?

« Quand les gens nous voient, ils pensent que nous ne sommes que des amies… Quand ils apprennent que nous sommes jumelles, ils sont un peu choqués parce que l’une est noire et l’autre blanche. », Déclare Marcia

Agées de 11 ans, les filles sont conscience du racisme.

“Le racisme est l’endroit où quelqu’un vous juge par votre couleur et non par vous-même”, a déclaré Millie.

Marcia a déclaré que le racisme est “une chose négative, car il peut blesser les sentiments des gens”.

«Parfois, les gens ne nous croient pas quand nous disons que nous sommes jumeaux. Ils pensent que nous ne faisons que mentir, dit Marcia à Good Morning America.

Marcia et Millie révèlent qu’elles sont souvent parsemées de questions curieuses leur demandant si elles sont vraiment des jumelles, l’une blanche et l’autre noire, mais elles affirment n’avoir jamais été victimes de racisme. Grâce au fait de vivre avec des parents issus d’un couple mixte, de cultures différentes, les jumelles ne ressentent pas le racisme.

Je pense que c’est bien parce que les gens ne peuvent pas vous dire que vous êtes un, ils ne peuvent pas vous dire que vous êtes blanc et ils ne peuvent pas vous dire que vous êtes noir parce que vous ne l’êtes pas, vous êtes comme genre des deux », a déclaré Millie sur GMA.

“Je pense qu’il est préférable d’être différent des autres parce que vous pouvez être vous-même”, a ajouté Marcia.

Comment se différencient-elles ?

Marcia et Millie ne font pas attention à la couleur de leur peau. Elles font tout ensemble. Elles aiment chanter et danser. Elles se différencient à travers luers goûts vestimentaires, leurs styles et leurs couleurs préférées.

MILLIE

«Millie aime les choses qui sont filles. Elle aime le rose et tout ça. »

“Millie est notre petite princesse, elle adore porter des vêtements liés à la princesse et beaucoup de poupées.

“Quand ils étaient plus jeunes, Millie était toujours assez timide, mais en grandissant, elle est devenue une vraie femme autoritaire. Elle est très organisée et a le contrôle, et dit souvent à Marcia quoi faire. », explique leur maman Amanda.

MARCIA

« Je n’aime pas la couleur rose; Je suis un garçon manqué. Les gens sont faits comme ils sont », a déclaré Marcia.

“Marcia est beaucoup plus un garçon manqué. Elle aime la gymnastique”souligne sa maman.

“Elles sont toutes les deux très ouvertes et positifs, ce qui est merveilleux. Elles sont formidables, car elles vous font toujours sourire.”, déclare leur maman

Crédits photos

  • Marcia et Millie Bggs

SHOPPING EN LIGNE


Cette histoire fantastique des jumelles de peau différente montre que dans la vie, il faut être plus tolérant envers les uns les autres. Le racisme n’a pas lieu d’être. Car scientifiquement, la notion de race n’existe pas. Nous sommes tous des êtres humains. Donc aimons nous les uns des autres.

Comments

comments

Leave a Response / laissez un commentaire